Pour une ville plus propre, soyons tous les ambassadeurs de la propreté !

Police de la propreté urbaine

Afin d'améliorer encore la qualité du service et d'intervenir dans des secteurs plus difficiles, deux agents de la Ville de Douai ont été affectés à la police municipale.

Ces agents ont pour mission de contrôler, sensibiliser et verbaliser :

  • les dépôts anticipés de sacs (ordures ménagères, collectes sélectives, déchets verts), de bacs de verre, d'encombrants,
  • les  dépôts sauvages,
  • les jets sur la voie publique,
  • les propriétaires de chiens ne ramassant pas les déjections.

Depuis la création de la police de la propreté urbaine, plusieurs "points noirs" ont disparu et le tonnage des déchets ramassés par la ville sur le domaine public a diminué.

Pourquoi une police de la propreté urbaine ?

Plusieurs raisons ont motivé la municipalité et la CAD à recruter ces policiers :

  • les sacs de déchets ménagers déposés trop tôt, voire plusieurs jours avant la collecte, sont souvent craqués par les chiens et chats du quartier,
  • les encombrants déposés trop tôt envahissent inutilement et dangereusement les trottoirs et sont rapidement éparpillés sur le domaine public,
  • des dépôts sauvages apparaissaient régulièrement dans certaines rues ou impasses dans les différents quartiers de la ville, un travail conjoint entre la police municipale, la police nationale et la police de la propreté urbaine, soutenu par une forte volonté politique, a permis d'améliorer considérablement l'état de propreté des marchés. Les commerçants non sédentaires rendent désormais un emplacement propre après leur départ.

La propreté canine

Chaque propriétaire canin est tenu de ramasser les déjections de son chien sur le domaine public.

En cas de non-respect, tout propriétaire ou possesseur de chien surpris en flagrant délit d'abandon des déjections de son animal sur le trottoir et dans le caniveau est passible d'une amende de 4e classe, soit de 135 €. En absence de sacs lors d’un contrôle, d'une amende forfaitaire de 1ère classe, soit 17 €.

Des totems distribuant des sacs à déjections biodégradables ont été installés sur différents lieux de promenade de la Ville de Douai :

  • du quai Saint-Maurand au quai du Héron,
  • au parc Bertin,
  • au parc de la Tour des Dames,
  • rues de la Herse, arbre sec, du bloc, Serval.

Le brûlage à l'air libre

Le brûlage à l'air libre est interdit sur l'ensemble de la région Hauts-de-France. Il a un effet néfaste sur la qualité de l'air et peut être très dangereux.

Il existe des solutions :

  • le compostage individuel des déchets organiques (déchets de jardin et alimentaires) : c'est facile et cela permet de réduire les volumes de déchets,
  • le paillage (recouvrir le sol de déchets organiques broyés pour le nourrir et/ou le protéger) : c'est simple et peu coûteux,
  • la mise à disposition d'un bac à déchets verts par la (40 € par an),
  • la collecte des déchets verts en déchèterie : ils seront valorisés dans des conditions respectant l'environnement.

Les dépôts sauvages

Il est interdit, sous peine d'amende (article R632-1 du décret n°2007-1388 du 26 septembre 2007), de se débarrasser de ses déchets encombrants, ou de tout autre déchet, sur l'espace public non destiné à cet effet et en dehors des jours et heures de collecte (voir les calendriers des collectes d'encombrants de votre quartier, ainsi que les emplacements des déchèteries).

Quand l'auteur est identifié, s'il ne les enlève pas, il encourt une amende d'au minimum 35 €, auxquels sont ajoutés le coût d'enlèvement par la ville et le coût du traitement de ces déchets.

Infos en +

Service Propreté
315, rue du faubourg de Béthune
Tél. 03 27 93 58 41

 

Point Info Déchets

DOUAISIS AGGLO

0800 802 157

Accès rapide